Plus de deux tiers des Français sont favorables à une collaboration entre le secteur privé et le gouvernement pour améliorer les services publics

76% des électeurs français estiment que les services publics devraient être une plus grande priorité pour les décideurs politiques en France à l'avenir, selon un nouveau sondage représentatif au niveau national réalisé par l'Institut Serco.

La nouvelle étude a également révélé que plus de deux tiers (68%) des électeurs français sont favorables à ce que le gouvernement travaille avec le secteur privé si cela améliore la qualité des services publics et réduit les coûts pour les contribuables.

En collaboration avec l'institut de sondage indépendant Survation, le groupe Serco Institute, think tank sur les services publics, a cherché à examiner l'opinion de l'électorat français sur les services publics avant le second tour de l'élection présidentielle en France qui aura lieu ce dimanche 24 avril.

Les résultats du sondage montrent qu'une personne interrogée sur trois (33 %) estime que les services publics devraient être « beaucoup plus » prioritaires pour les décideurs politiques en France, tandis que 43 % estiment que les services publics devraient être « un peu plus » prioritaires. 

Il est important de noter que ce sentiment est partagé par des personnes interrogées de tous horizons politiques. Des proportions équivalentes d'électeurs ayant soutenu M. Macron, Mme Le Pen et M. Mélenchon lors du premier tour de l'élection estiment que les services publics devraient être une plus grande priorité (80 %, 79 % et 78 % respectivement). Ce n'est que parmi les partisans de M. Zemmour au premier tour que ce sentiment s'est atténué. Néanmoins, près des deux tiers (64%) des électeurs de M. Zemmour pensent que les services publics devraient être une plus grande priorité pour les décideurs politiques français.

De plus, le principe de la collaboration entre les secteurs public et privé a bénéficié du soutien de tous les partis. En effet, 75 % des électeurs de M. Macron au premier tour et 70 % des électeurs de Mme Le Pen estiment que le gouvernement doit travailler avec les organisations du secteur privé. Si le pourcentage de personnes interrogées partageant ce point de vue a baissé parmi les partisans de M. Mélenchon, le soutien à la collaboration entre les secteurs public et privé est encore largement majoritaire (61 %) parmi les électeurs qui ont soutenu le candidat de gauche.

L'enquête a été menée le 19 avril 2022 auprès de 1 013 résidents français âgés de 18 ans et plus. Les données ont été pondérées pour être représentatives au niveau national.

Commentant les résultats, le directeur adjoint de l'Institut Serco, Ben O'Keeffe, a déclaré :

« Dans une campagne électorale où le coût de la vie a occupé une place prépondérante, il n'est pas surprenant que les Français souhaitent que leurs responsables politiques accordent une plus grande attention aux services publics.

De plus, il ressort clairement de ce sondage que les électeurs de tous horizons politiques estiment que le secteur privé devrait chercher à collaborer avec le gouvernement si cela peut conduire à une amélioration des services publics et à une plus grande efficacité.

La prochaine personne qui occupera l'Élysée ferait bien de prendre note des priorités de l'électorat français en matière de services publics. Le désir de disposer de meilleurs services dépasse clairement les clivages politiques.

Fondamentalement, cette étude montre que l'important n'est pas de savoir qui fournit les services publics, mais quels résultats sont obtenus pour les citoyens. »

___________

Vous trouverez une copie complète des tableaux de données décrivant les résultats du sondage et sa méthodologie en suivant ce lien.

Related articles

5 Key Public Service Bills from the Queen’s Speech

10th May 2022

Only 11% of Brits say Westminster politics will be biggest factor in determining their local election vote

5th May 2022

The thoughts that count - the best of global thought leadership (April 2022)

29th April 2022